background home background home

CERTIFICATION
MASTER CHRONOMETER

Derrière l’élégance de chaque montre Master Chronometer se cache un processus de certification des plus exigeants : 8 tests effectués sur 10 jours, pour un degré de précision inégalé et une plus grande résistance aux champs magnétiques. Nous définissons de nouveaux standards. À votre tour.

Découvrir
logo Metas

DOUBLE CERTIFICATION :
METAS ET COSC

Posséder une montre Master Chronometer, c’est avoir l’assurance que sa montre a été testée non pas une fois, mais deux ! Les 8 tests METAS exigeants que votre montre doit surmonter pour décrocher le titre de Master Chronometer ne commencent qu’après une première certification du mouvement par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres). Et le processus de test est entièrement transparent. Pour connaître les résultats exacts de votre montre lors des 8 tests METAS, saisissez tout simplement son numéro de certificat en ligne.

Découvrir les 8 tests

01 / 06
icone test 1

Deux fois plus précis qu’un chronomètre officiellement certifié

Les montres Master Chronometer sont testées et certifiées deux fois. Tout d’abord, la précision du mouvement est évaluée par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres ( COSC ). Il doit afficher un écart journalier compris entre -4 et +6 secondes. Puis la montre et son mouvement doivent réussir les huit tests établis par l’Institut Fédéral Suisse de Métrologie ( METAS ) pour obtenir la certification Master Chronometer. L’écart journalier doit alors être compris entre 0 et +5 secondes.

Des matériaux antimagnétiques brevetés

Des objets du quotidien, comme les téléphones mobiles, les fermoirs aimantés des sacs à main, les ordinateurs portables, les IRM, les plaques à induction ou les portes automatiques, créent un champ magnétique qui affecte la montre et peut altérer son bon fonctionnement. Pour limiter les risques d’écart permanent de plusieurs minutes par jour, nous avons créé des mouvements intégrant des composants façonnés en matériaux antimagnétiques, comme notre spiral en silicium, qui résistent aux champs magnétiques les plus puissants.

Des révisions plus espacées

Les calibres Master Chronometer sont équipés d’un échappement Co-Axial, conçu pour diminuer les contraintes mécaniques à l’intérieur du mouvement. Parce qu’il ne nécessite pratiquement aucune lubrification, le mouvement exige donc moins d’entretien. Tous les mouvements mécaniques doivent être entretenus de façon régulière, mais avec une montre OMEGA Master Chronometer, les révisions sont encore plus espacées.

Résistance aux chocs

Des tests de résistance à des chocs d’une force équivalente à 5 000 G (1 G étant la force de la gravité sur Terre) sont pratiqués sur un échantillon de nos montres pour garantir la robustesse de nos mécanismes sophistiqués. Elles sont ainsi parfaitement adaptées à la vie quotidienne ainsi qu’à la pratique de sports dynamiques, comme le golf ou la voile.

Étanchéité

Pour garantir les performances de nos montres sous l’eau, chacune d’entre elles est plongée dans un réservoir rempli d’eau dont la pression augmente progressivement jusqu’à atteindre le niveau d’étanchéité limite indiqué. Là encore, nous allons plus loin que la plupart des normes traditionnelles en testant toutes les montres dans l’eau.

Durabilité

La fabrication de nos montres respecte des critères rigoureux qui leur permettent d’être certifiées au plus haut niveau de l’industrie. Chaque montre visant une certification Master Chronometer est d’abord soumise à 8 tests intensifs. Leur précision, leur résistance magnétique, leur réserve de marche et leur résistance à l’eau sont contrôlées afin que nos montres certifiées soient accompagnées d’une garantie complète de 5 ans.

01 / 06
icone scroll icone scroll
PRÉDÉDENT

Test N°1

Fonctionnement du mouvement pendant l’exposition à des champs magnétiques

Ce test Master Chronometer garantit que le mouvement de votre montre résiste aux champs magnétiques que nous rencontrons tous les jours, comme ceux qui entourent les téléphones mobiles, les fermoirs aimantés des sacs à main, les ordinateurs portables, les IRM, les plaques à induction ou les portes automatiques.

icone play
background drawer

Chaque mouvement est placé au sein d’un aimant permanent non alimenté et soumis à un champ magnétique puissant de 15 000 gauss.

background drawer

Positionnés à des endroits bien précis, des micros enregistrent le tic-tac du mouvement (placé dans deux positions différentes) afin de contrôler son fonctionnement dans des conditions de magnétisation extrêmes.

Test N°2

Fonctionnement de la montre finie pendant l’exposition à des champs magnétiques

Après s’être assuré que le mouvement respecte les normes antimagnétiques définies par METAS, c’est la montre finie qui est testée à son tour.

icone play
background drawer

Le mouvement est soigneusement inséré dans son boîtier et l’ensemble du garde-temps est soumis à un champ magnétique de 15 000 gauss.

background drawer

Là encore, des micros surveillent le tic-tac de la montre afin de déterminer si elle respecte les spécifications METAS.

Test N°3

Performance chronométrique : magnétisation et démagnétisation

Afin de prouver la véritable valeur de votre montre dans le monde réel, nous simulons son utilisation sur plusieurs jours. Le processus commence par le test METAS suivant, réalisé sur deux périodes de 24 heures. (Ce test fait partie de la deuxième étape du test 4.)

icone play
background drawer

La montre est remontée et exposée à un champ magnétique de 15 000 gauss.

background drawer

Au début du premier jour, une heure repère est définie : les aiguilles de la montre sont photographiées et comparées à l’heure donnée par une horloge atomique officielle METAS.

background drawer

Après 6 changements de position de la tête de montre sur une période de 24 heures, un nouveau cliché des aiguilles est réalisé pour calculer l’écart entre l’heure affichée et l’heure atomique.

background drawer

Le deuxième jour, le processus est répété à l’identique, mais cette fois sur montre démagnétisée.

background drawer

Au terme des 48 heures de test, la différence entre les résultats de la montre magnétisée et ceux de la montre démagnétisée est calculée afin de s’assurer qu’il n’y a aucun problème de précision et que la montre respecte les tolérances strictes établies par METAS.

Test N°4

Précision chronométrique journalière

D’un simple geste de la main à la gravité terrestre, tout peut avoir un impact sur la performance d’une montre. Afin de simuler des conditions d’utilisation et de non-utilisation normales, nous la testons à deux températures différentes, exposée à un champ magnétique extrême et dans six positions. Ces tests METAS sont pratiqués sur quatre périodes de 24 heures.

icone play
background drawer

Chaque jour, la montre est remontée et soumise aux tests suivants :

background drawer

Portée :
14 heures à 33 degrés Celsius en changeant de position toutes les 3 heures

background drawer

Non portée :
10 heures à 23 degrés Celsius en changeant de position toutes les 5 heures

background drawer

La précision de la montre est notée chaque jour (voir les procédures du test 3) puis utilisée au terme des quatre périodes de 24 heures pour calculer la variation journalière moyenne de la montre et la comparer à l’horloge atomique METAS.

background drawer

Seule une infime déviation moyenne est autorisée pour une montre Master Chronometer : de 0 à 5 secondes par jour, soit un maximum de 0,0058 % d’écart sur une période de 24 heures (la moitié des valeurs fixées par le COSC).

background drawer

Test N°5

Écart de précision chronométrique de la montre dans six positions

La vie est synonyme d’agitation perpétuelle. Nous sommes nous-mêmes toujours en mouvement. Ainsi, pour ce test acoustique, la montre est placée dans six positions différentes afin de vérifier qu’elle reste précise quel que soit l’angle adopté. Elle change de position toutes les 60 secondes.

icone play
background drawer

Des micros soigneusement positionnés enregistrent le tic-tac du mouvement pour calculer sa précision.

background drawer

L’écart entre les deux résultats les plus extrêmes, le delta, est ensuite calculé et doit respecter les critères METAS.

Test N°6

Isochronisme

Ne pas porter sa montre pendant un certain temps l’empêche de se remonter automatiquement et peut affecter sa précision. Pour qu’elle continue de fonctionner correctement même quand sa réserve de marche est presque épuisée, nous effectuons un test acoustique en plaçant la montre dans 6 positions, à 100 % puis à 33 % de réserve de marche.

icone play
background drawer

La montre est complètement remontée pour que la réserve de marche soit à 100 % (autonomie de 60 heures, par exemple).

background drawer

Des micros enregistrent le tic-tac du mouvement dans six positions différentes pour déterminer sa précision.

background drawer

La montre fonctionne normalement jusqu’à ce que sa réserve de marche atteigne 33 % (40 heures plus tard, par exemple).

background drawer

Le test acoustique est alors répété, à nouveau dans six positions différentes.

background drawer

Les moyennes de ces mesures à 100 % et à 33 % de réserve de marche sont ensuite calculées. L’écart entre les deux doit respecter les tolérances définies par METAS.

Test N°7

Test de la réserve de marche

La réserve de marche représente la différence d’énergie de la montre entre le moment où elle est complètement remontée et le moment où elle cesse de fonctionner. Comme vous ne portez pas votre montre OMEGA en permanence (vous la laissez chez vous lorsque vous partez en week-end, par exemple), il est essentiel qu’elle continue de fonctionner correctement jusqu’à la limite de la capacité indiquée.

icone play
background drawer

La montre est tout d’abord complètement remontée (la réserve de marche est à 100 %).

background drawer

L’heure au démarrage du test est enregistrée en photographiant la position des aiguilles de la montre et en la comparant à l’heure atomique.

background drawer

La montre fonctionne ensuite normalement pendant toute la durée de la réserve de marche indiquée (60 heures, par exemple). Ensuite, les aiguilles sont à nouveau photographiées et comparées une seconde fois à l’heure atomique.

background drawer

Les résultats doivent correspondre aux normes établies par METAS pour la réserve de marche.

Test N°8

Étanchéité

L’objectif de ce dernier test METAS est de déterminer si l’étanchéité de la montre correspond bien aux valeurs indiquées.

icone play
background drawer

La montre est plongée dans un réservoir pressurisé pendant deux heures environ. Elle est soumise à des pressions allant de 0 à 150 bars en fonction de ses caractéristiques, des valeurs exceptionnelles.

background drawer

Une fois hors de l’eau, la montre est chauffée jusqu’à atteindre 50 degrés Celsius.

background drawer

Puis une goutte d’eau est déposée à la main à la surface du verre saphir de la montre. Si de la condensation se forme, cela signifie que la montre n’est pas étanche et qu’elle ne respecte donc pas les critères METAS.

background drawer

REMARQUE : afin d’assurer la sécurité des plongeurs professionnels, la pression de test des montres de plongée dépasse en réalité de 25 % la valeur affichée.

icone pause icone play
icone scroll icone scroll
PRÉDÉDENT
LE NOUVEAU STANDARD
UN CONFORT INÉGALÉ
LA DOUBLE CERTIFICATION
LA COLLECTION
icone scroll icone scroll
icone download