Retour

OMEGA et Apollo 13 : 50 ans plus tard

Retour sur ces 14 secondes entre échec et réussite

En 1970, l’explosion d’un réservoir d’oxygène lors de la mission Apollo 13 met en péril la vie du personnel à bord. Parmi les nombreux défis auxquels l’équipage doit faire face, il leur faudra chronométrer les 14 secondes de mise à feu permettant son retour sur Terre. Heureusement, il pouvait compter sur un certain chronographe.

Revivez l’opération de sauvetage

« Nos chronomètres numériques ne fonctionnaient pas : la Speedmaster a donc joué un rôle capital dans la réussite de cette mission. »

UN CHRONOGRAPHE DE LÉGENDE

SPEEDMASTER MOONWATCH

Comme l’équipage d’Apollo 13, les astronautes des six expéditions lunaires ont pu compter sur l'emblématique Speedmaster Moonwatch. Cette montre OMEGA mérite tout à fait sa place unique dans l’histoire de l’exploration spatiale.

Découvrir la montre

L’équipement des astronautes

Dirigé par l’astronaute vétéran James Lovell, l’équipage d’Apollo 13 avait pour objectif d'atteindre la Lune. Cette mission devait faire atterrir des hommes pour la troisième fois sur la Lune, écrivant ainsi un nouveau chapitre du programme spatial Apollo. Lovell et les deux autres astronautes, Jack Swigert (pilote du module de commande) et Fred Haise (pilote du module lunaire) étaient tous équipés d’un chronographe OMEGA Speedmaster Professional, qui faisait partie du kit fourni par la NASA pour toutes ses missions habitées depuis 1965.

Images avec l’aimable autorisation de la NASA via nasaimages.org