Retour

L’INNOVATION AU SERVICE DU TEMPS

Extrait de l’édition des pionniers du magazine OMEGA Lifetime

 

OR SEDNA™ 18K

Traditionnellement, l’or rouge 18K (5N) est un alliage d’or, de cuivre et d’argent. Mais en remplaçant l’argent par le palladium, un métal bien plus rare et plus précieux, Omega a créé un résultat exceptionnel : l’or Sedna™ 18K. Cet alliage incroyable aux nuances uniques d’or rose possède également une résistance extraordinaire à la décoloration, bien supérieure à celle de l’or rouge 18K classique, qui a tendance à perdre son lustre rougeoyant à mesure que les atomes rouges du cuivre s’estompent.

OR SEDNA™ 18K

 

CAOUTCHOUC

Dans les années 1980, la tendance était aux imposantes montres de plongée accompagnées de larges bracelets en caoutchouc. Aujourd’hui, le bracelet en caoutchouc fait son grand retour, mais cette fois, il s’inspire des premières créations du genre, plus élégantes, datant des années 1960. Citons notamment les bracelets Tropic aux motifs tressés ou encore le bracelet Deep Black Planet Ocean illustré ici, inspiré des modèles en Perlon tissé. De nouvelles compositions et couleurs ont fait leur apparition, à l’image du revêtement antibactérien intégré à la formulation du caoutchouc présenté ici. On peut aujourd’hui créer des bracelets ultrarésistants, légers, flexibles, très pigmentés et sophistiqués, utilisables à la fois en plongée et lors des soirées les plus chics.

 

CÉRAMIQUE

L’utilisation de la céramique pour leurs montres est l’une des innovations les plus séduisantes revendiquées par Omega ces dernières années. De l’oxyde de zirconium en poudre est chauffé et soumis à une pression intense pour former une carrure ultrarésistante et inrayable, qui est ensuite polie puis satinée par des meuleuses en poudre de diamant. Sur cette Speedmaster Moonwatch Dark Side of the Moon, la lunette est gravée à l’aide d’un laser très haute puissance. Le résultat ? Un boîtier incroyablement beau, mais aussi incroyablement solide : six fois plus résistant que l’acier, il ne perdra jamais sa couleur, ne s’oxydera pas, et restera intact plus longtemps.

SUPER-LUMINOVA

Omega a fait partie des premiers horlogers à utiliser le Super-LumiNova, un pigment phosphorescent, sur les aiguilles, index et lunettes de ses montres à la fin des années 1990. Les particules de phosphore contenues dans le pigment blanc sont activées par les rayons UV (naturels ou artificiels), ce qui fait briller le pigment et permet aux surfaces qui en sont enduites de devenir visibles dans l’obscurité. Sur cette Seamaster Planet Ocean, le Super-LumiNova intégré aux flèches des aiguilles rhodiées émet une lueur bleue dans la nuit.

OR MOONSHINE™ 18K

Pour le 50e anniversaire de la mission Apollo 11, Omega a imaginé un nouvel alliage d’or 18K entièrement développé en interne. En mobilisant les métallurgistes, spécialistes de l’industrie et scientifiques de différentes entreprises du Swatch Group, Omega est parvenue à créer un délicat coloris doré, aussi pâle que le clair de Lune, grâce à un mélange parfaitement équilibré d’or, de cuivre, d’argent et de palladium. Une alchimie moderne qui a donné naissance à un alliage aux nuances parfaites, bien plus résistant à la décoloration qu’un alliage d’or 18K ordinaire.

 

SILICIUM Si14

En 2008, Omega lance ses premiers mouvements Co-Axial dotés d’un spiral (l’équivalent miniature d’un pendule d’horloge) façonné en silicium Si14. Si la forme des spiraux en acier varie entre leur fabrication et leur fin de vie, ces précieux composants en silicium Si14 possèdent, eux, une géométrie ultraprécise et une forme qui restera inchangée. Ce matériau ultramoderne bénéficie de processus de fabrication assistés par ordinateur qui permettent de former les spiraux en une seule étape, directement à partir de disques de silicium. Le résultat ? Un composant trois fois plus fin qu’un cheveu humain, qui résiste aussi bien aux chocs qu’aux champs magnétiques.


OR MOONSHINE™ 18K

 

NIP ET NIVAGAUSS™

Avec ses 3,9 mm de large, la roue d’impulsion est une autre pièce essentielle de l’échappement Co-Axial. Constituée de matériaux non ferromagnétiques et revêtue de NiP (alliage de nickel et de phosphore) puis plaquée or, elle garantit la protection antimagnétique de la montre. Le petit pignon d’impulsion et le balancier noir sont quant à eux en Nivagauss™, un alliage développé en interne à partir de métal amorphe.