La plongée la plus profonde de l’histoire

La Seamaster Planet Ocean Ultra Deep Professional

Initiée par Victor Vescovo, explorateur, pilote de submersible et première personne à avoir atteint le point le plus élevé et le plus profond de la planète, l’expédition Five Deeps est une grande première mondiale : cinq plongées habitées au plus profond de chaque océan. Pour soutenir cet ambitieux projet, OMEGA a imaginé une Seamaster Planet Ocean qui repousse les limites technologiques des montres de plongée.

 image 71645-1
 image 71645-2
 image 71645-3
Omega et l'expédition Five Deeps
Omega - The 5 deeps in profundo: cognitio

Omega bat le record du monde de plongée

En avril-mai 2019, l'équipe de l'expédition Five Deeps est entrée dans l'histoire. Après avoir cartographié les abysses pour trouver l'endroit le plus profond de la façade orientale du Challenger Deep dans la fosse des Mariannes, Victor Vescovo a conduit le sous-marin Limiting Factor, le seul submersible opérationnel au monde pouvant atteindre cette profondeur record, jusqu'au point le plus profond de la planète.

Un nouveau record du monde La plongée la plus profonde de l'histoire

10 928 m / 35 853 ft

12 heures

« Comme le sous-marin, l’OMEGA Ultra Deep est conçue pour durer : elle peut réaliser de multiples plongées et non seulement une tentative unique de record du monde. »

Une plongée hors du commun

Manufacture de montres de plongée depuis les années 1930, OMEGA a néanmoins dû adopter une approche innovante et mobiliser toute une équipe pour imaginer un garde-temps assez robuste pour survivre aux conditions exigeantes de l’expédition Five Deeps. Heureusement, la Maison est toujours prête à relever les défis.

En téléchargeant l'image ci-dessus, je reconnais avoir lu et accepté les Conditions d'utilisation relatives au téléchargement d'images.

Conçue par des experts

Il a fallu de l’imagination, de l’ingéniosité et plusieurs simulations de plongée en eaux profondes pour parfaire l’équilibre entre design, technologie et matériaux de pointe. Mais malgré les nombreux obstacles à surmonter, OMEGA a réussi à créer une montre innovante et véritablement exceptionnelle.

  • Le hublot

    À l’image de l’assemblage d’un hublot sur un sous-marin, le montage du verre saphir sur le boîtier d’une montre de plongée en eaux profondes est un moment délicat. OMEGA s’est inspirée du design conique des hublots de sous-marin, comme ceux du Limiting Factor, qui permet de répartir équitablement les forces et ainsi de mieux supporter la pression.

  • Cornes manta

    Entièrement intégrées à la carrure en titane, les cornes de l'Ultra Deep sont fendues pour réduire le risque de rupture due à un dépassement des contraintes matérielles en eaux très profondes. En effet, la montre et le bracelet peuvent être soumis à de puissantes forces de traction. Elles ont été baptisées « cornes manta » en raison de leur forme caractéristique.

  • Le titane grade 5

    La coque du sous-marin Limiting Factor est en titane grade 5 forgé (certifié par DNV-GL)… tout comme la montre. Le corps de la lunette, la carrure, le fond du boîtier et la couronne ont tous été façonnés à partir de chutes de titane utilisé pour la coque du submersible. Quoi de plus évident pour une montre de plongée que le matériau utilisé pour fabriquer un sous-marin ?

  • Master Chronometer

    Après leur plongée record, toutes les montres Ultra Deep ont réussi les tests exigeants de METAS afin d'être certifiées Master Chronometer. Une aventure qui les aura menées des abysses de la Terre jusqu'au plus haut niveau de certification de l'industrie horlogère !

  • Des liens solides en Liquidmetal®

    Utilisé depuis de nombreuses années sur les montres OMEGA, le Liquidmetal® assure un assemblage à la fois solide et flexible du verre saphir sur le boîtier. Une technique de soudure innovante, dont le dépôt de brevet est en cours, permet d'éviter l'utilisation de joints en polymère et de réduire l'épaisseur du verre saphir.

« L’objectif d’OMEGA était de créer une montre destinée à réaliser une tâche spécifique, à l’aide d’une technologie qu’il serait possible de commercialiser par la suite. »

Des tests encore plus exigeants

Toutes les montres ont été testées dans les laboratoires de Triton Submarines à Barcelone, en présence d'un ingénieur de DNV-GL, pour mesurer leur résistance à la pression. La pression maximale choisie était équivalente à celle des profondeurs de la fosse des Mariannes, mais pour s'assurer de leur résistance et répondre aux standards des montres de plongée, OMEGA a insisté pour ajouter une marge de sécurité de 25 %. Ainsi, les montres ont dû affronter une pression extraordinaire de 1 500 bars, correspondant à 15 000 mètres de profondeur.

Style et performance

Conçue pour résister aux pressions extrêmes, l’OMEGA Seamaster Planet Ocean Ultra Deep Professional réunit le meilleur de la technologie des montres de plongée tout en restant étonnamment légère et mince, avec moins de 28 mm d’épaisseur. On retrouve le logo de l’expédition sur le fond du boîtier, au centre de cercles concentriques évoquant le sonar multifaisceaux utilisé par l’équipe de l’expédition Five Deeps pour cartographier les fonds marins. D’autres informations importantes sont gravées au laser, comme le modèle, le numéro de référence, la certification DNV-GL, la profondeur de 15 000 m à laquelle la montre a été testée et les matériaux utilisés.

Nos montres de plongée

Pour les plongeurs adeptes de profondeurs moins extrêmes, OMEGA a imaginé une gamme exceptionnelle de montres de plongée, fruit d’une technologie de pointe.

Un esprit pionnier

1932 OMEGA Marine La première montre de plongée conçue pour tous

Chez OMEGA, l’histoire de l’exploration des océans ne date pas d’hier. En 1932 déjà, la Maison lançait la Marine, devenue la montre de prédilection de nombreux pionniers de la plongée. Dotée d’un ingénieux double boîtier breveté, scellé à l’aide de liège pour éviter l’infiltration d’eau, elle reposait sur un bracelet équipé d’un fermoir ajustable et d’une extension pour la plongée. Testée une première fois dans le lac Léman à 73 mètres de profondeur, la montre a été soumise 5 ans plus tard à des tests en laboratoire plus rigoureux, qui ont permis de démontrer que la Marine était parfaitement étanche jusqu’à 135 mètres.