Skip to content
OMEGA constellation constellation deville deville straps straps seamaster seamaster speedmaster speedmaster baselworld2017 baselworld2017 baselworld2018 baselworld2018 starmen starmen specialities specialities

UN SAVOIR-FAIRE OLYMPIQUE DONT NOUS SOMMES FIERS

Depuis 1932, OMEGA a été le Chronométreur Officiel des Jeux Olympiques à 30 reprises. Nous avons également l’honneur de chronométrer les épreuves des Jeux Paralympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui auront lieu à Buenos Aires en 2018. Du début à la fin, nous comptabilisons chaque seconde palpitante et enregistrons tous les résultats. Une très belle mission que nous sommes honorés d’accomplir.

L'ÉVOLUTION PERMANENTE DU CHRONOMÉTRAGE SPORTIF

Lors des Jeux Olympiques de Los Angeles 1932, un seul horloger suisse se présenta avec 30 chronographes à rattrapante. Aujourd'hui, c'est toute une équipe de chronométreurs professionnels qui se déplace avec 450 tonnes d'équipement. Mais l'objectif reste identique : fournir aux meilleurs athlètes mondiaux un chronométrage irréprochable.

  • 9 GRANDS MOMENTS DANS L'HISTOIRE DU CHRONOMÉTRAGE OLYMPIQUE OMEGA

    Chaque édition des Jeux Olympiques engendre des instants mémorables. Mais certaines ont une place à part.

  • LA NAISSANCE DE NOTRE HÉRITAGE OLYMPIQUE

    1932

    « Il est impossible d’apprécier l’immense succès des Jeux Olympiques de Los Angeles sans reconnaître le rôle essentiel joué par les montres OMEGA dans ce grand événement international », a écrit William M. Henry, directeur technique des sports de Los Angeles 1932. Un long partenariat venait de naître.

  • LA PASSE DE 4 POUR OWENS

    1936

    Lors des JO de Berlin 1936, le légendaire athlète américain Jesse Owens rafle quatre médailles d'or inoubliables. À l’époque, les athlètes devaient creuser leurs propres starting-blocks dans le sable à l’aide d'une truelle. OMEGA a chronométré chacune de ces performances inoubliables.

  • LA NAISSANCE DU CHRONOMÉTRAGE MODERNE

    1948

    OMEGA utilise pour la première fois la cellule photoélectrique aux Jeux d'hiver de Saint-Moritz 1948 puis aux Jeux d'été de Londres la même année. C’est lors de cette édition des JO que la machine commence véritablement à supplanter l’homme en matière de précision.

  • CROIX DU MÉRITE OLYMPIQUE

    1952

    L'ère de l'électronique peut débuter. L’OMEGA Time Recorder permet d’imprimer les résultats sur papier. Cette innovation vaudra à OMEGA la prestigieuse Croix du Mérite Olympique. Les temps officiels sont désormais enregistrés au centième de seconde.

  • L'ÈRE DE L'ÉLECTRONIQUE

    1964

    L'Omegascope permet l'introduction de la notion de temps réel en retransmission sportive grâce à l'incrustation de chiffres lumineux en bas de l'écran. Cet outil est utilisé pour la première fois lors des Jeux d'hiver d'Innsbruck en 1964, qui sont alors la première édition entièrement électronique.

  • RÉVOLUTION DANS LES BASSINS

    1968

    La technologie qui fit le plus de bruit à Mexico City fut la plaque de touche permettant à chaque nageur de stopper lui-même son chrono à l'aide de la main, rendant superflue l'intervention de chronométreurs au bord du bassin. Un événement qui fit date dans l'histoire du chronométrage.

  • SCAN-O-VISION : PRÉCISION ULTIME

    1992

    À l’occasion des JO d’hiver d’Albertville en 1992, l’épreuve de patinage de vitesse bénéficie du système OMEGA Scan-O-Vision, qui effectue des mesures numériques au millième de seconde lors du passage de la ligne d’arrivée.

  • UN PISTOLET FUTURISTE

    2010

    La grande première technologique des JO d’hiver de Vancouver a été le nouveau système de démarrage électronique : un appareil futuriste et aérodynamique consistant en un pistolet flash rouge doublé d’un générateur sonore en lieu et place du bon vieux pistolet de starter.

  • UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE CHRONOMÉTRAGE

    2012

    Avec une résolution optimisée de 1 µs (soit un millionième de seconde), le Quantum Timer marque l’avènement d’une nouvelle génération d’instruments de chronométrage OMEGA. Sa précision est susceptible de varier au maximum d'une seconde seulement tous les dix millions de secondes.

REGARDER LA VIDÉO

REGARDER LA VIDÉO

NOS PUBLICITÉS OLYMPIQUES HISTORIQUES